fbpx

Eric Chenut, élu président de la Mutualité Française

Lieu d’expression de la démocratie mutualiste, l’Assemblée générale de la Fédération nationale de la Mutualité Française, réunissant 652 délégués, a élu le 5 octobre Éric Chenut à sa présidence pour un mandat de cinq ans. Il succède ainsi à Thierry Beaudet, élu en mai dernier à la présidence du CESE, Conseil économique, social et environnemental.

Temps fort de la démocratie mutualiste, l’Assemblée générale de la Fédération nationale de la Mutualité Française élisait aujourd’hui son nouveau président à la maison de la Mutualité. Deux candidats sollicitaient les suffrages des adhérents : Jean-François Furet-Coste, président de Solidarm, la mutuelle sociale des forces armées et président du Système fédéral de garantie (SFG), général de corps aérien (2S) et Éric Chenut, administrateur délégué du groupe MGEN, administrateur du groupe VYV, vice-Président de la FNMF. Éric Chenut a remporté l’élection avec 71,5% des suffrages.

« Je suis fier de présider un mouvement qui démontre au quotidien son utilité sociale pour améliorer l’accès aux soins pour tous. Les mutuelles, aux côtés des autres professionnels du secteur de la santé, seront mobilisées pour relever les défis sanitaires et sociaux à venir »

Eric Chenut,Assemblée général de la FNMF du 5 octobre 2021

« Agir ensemble »

Saluant l’action de son prédécesseur Thierry Beaudet, Éric Chenut a présenté les réflexions qu’il entend porter pour « agir ensemble » et construire un projet fédéral d’une mandature qu’il qualifie d’exigeante et ambitieuse et qui va coïncider avec une nouvelle mandature présidentielle.

« Nous sortons de deux années extrêmement difficiles avec la crise du Covid et beaucoup d’incertitudes planent encore sur l’avenir. Cependant, nous devons tirer tous les enseignements de cette crise. Ce sera la priorité de mon mandat, qui vient de commencer : être force de propositions pour améliorer notre système de santé et de protection sociale » rappelle Éric Chenut.

Soulignant que la Mutualité Française est une construction humaine et non l’affaire d’un seul dirigeant, Éric Chenut a la volonté de représenter le mouvement dans toute sa diversité et toutes ses sensibilités. Pour mener à bien son projet, il a le souhait de s’appuyer sur l’ensemble du mouvement, petites et grandes mutuelles. Il aura à ses côtés la nouvelle directrice générale de la Mutualité Française, Sévérine Salgado, qui a pris ses fonctions le 1er juillet.

Militant engagé

Agé de 48 ans, Éric Chenut est attaché d’administration de l’Etat depuis 2002.

Juriste de formation, il est engagé dans le mouvement mutualiste depuis ses 20 ans. Etudiant à l’Université de Nancy 2, Éric Chenut fonde en 2000 La Mutuelle des étudiants (LMDE).

Son parcours militant se poursuit lorsqu’il rejoint le groupe MGEN en 2003 comme administrateur. Il sera président de la section Meurthe-et-Moselle pendant huit ans, puis il devient délégué national aux établissements de 2011 à 2013, vice-Président aux questions de santé, sanitaires et sociales de 2013 à 2017 et vice-Président délégué en charge du Budget, des Finances, des Risques et des Partenariats de 2017 à 2021. Il est actuellement administrateur délégué au sein du groupe MGEN.

En parallèle, il préside l’ADOSEN, association de prévention MGEN, en charge de la sensibilisation aux sujets de santé, citoyenneté et solidarité dans le secteur éducatif, thématiques qu’il lui tient particulièrement à cœur. Il s’engage également auprès de la Fondation d’entreprise pour la santé publique MGEN, qu’il préside depuis 2014.

Éric Chenut est aussi administrateur du groupe VYV et vice-Président délégué de VYV 3 depuis 2017, membre du Conseil de surveillance de la Fondation de l’Avenir et préside désormais la Fédération nationale de la Mutualité Française.

Son engagement s’est toujours inscrit dans la perspective de l’émancipation individuelle et collective. Une réflexion nourrie par l’expérience mutualiste, par ses nombreux engagements associatifs, au sein notamment de la Ligue des Droits de l’Homme, de l’APAJH ou comme président de Droit au savoir de 2008 à 2012 mais aussi par l’exigence qu’implique au quotidien son handicap, une cécité totale depuis l’âge de 23 ans.

Vous pouvez retrouver des photos sur ce lien.

Téléchargez le communiqué de presse au format PDF.