fbpx

Jean-Pierre Labbé, Président de la Délégation Départementale d’Indre-et-Loire de la MFC, Président de la Mutualité Française Centre Val de Loire, reçu par Angélique Delahaye, députée européen.

Samedi 28 mars 2015, Angélique Delahaye, députée européen, membre de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, recevait Jean-Pierre Labbé, Président de la Délégation Départementale d’Indre-et-Loire de la MFC, Président de la Mutualité Française Centre Val de Loire.

La Fédération Nationale de la Mutualité Française constate que le statut de mutuelle européenne ne fait pas partie du programme de travail de la Commission européenne pour l’année 2015, rendu public le 16 décembre 2014. Etienne Caniard, président de la Mutualité Française avait demandé à M. Junker, Président de la Commission européenne, de « respecter ses engagements et de mener à son terme la création du statut de mutuelle européenne, un enjeu clé de croissance pour une Europe sociale au service des citoyens. »

Les mutuelles protègent près de 200 millions d’Européens et offrent près de 350 000 emplois. Le statut de mutuelle européenne (SME) doit leur permettre de :

  • mener des activités transfrontalières,
  • constituer des groupes mutualistes européens,
  • contribuer à la diversification des activités des organismes mutualistes afin de faire face aux défis liés aux nouvelles règles européennes comme Solvabilité 2.