fbpx

Qualité de l’air intérieur et confinement

La qualité de l’air intérieur (QAI) devient une préoccupation croissante, dans la mesure où, en temps normal, nous passons plus de 80% de notre temps dans des environnements clos. Les polluants intérieurs ont un impact sur la santé en général, sur les pathologies respiratoires et allergiques en particulier.

Avec le confinement actuel, ce temps passé en espaces clos est encore plus important. Il faut donc être encore plus vigilant pour ne pas s’exposer davantage aux polluants de l’air à l’intérieur des logements. Comment faire ?

Quelques conseils simples pour conserver une bonne QAI tout en luttant contre le Covid-19

  • AÉRATION: aérer davantage. Confinement ne veut pas dire logement confiné. Diminue la charge virale dans l’air si une personne est infectée (voir les conseils HCSP de confinement des personnes infectées dans une pièce isolée : confinement dans le confinement).
  • VENTILATION:  système de ventilation qui fonctionne et qui est entretenu.
  • POUSSIÈRE: privilégier le balayage humide plutôt que l’aspirateur si personnes infectées dans le logement. L’aspirateur dissémine le virus dans l’air du logement.
  • MÉNAGE OUI, MAIS EN EXCÈS NON: limiter le nombre de produits utilisée (1 nettoyant multi-usage suffit), la quantité utilisée et la fréquence. Eviter les produits parfumés, sous forme d’aérosol, les parfums d’ambiance également (sous forme d’encens, bougies, papier à brûler…) et les huiles essentielles à diffuser. Privilégier les produits simples : vinaigre, bicarbonate, savon, citron…

Dans ce contexte particulier, pour la désinfection, utiliser sans excès, en aérant : de la Javel diluée (1 dose pour 9 doses d’eau froide) sur des surfaces propres ; alcool à au moins 70°C. Les personnes avec pathologies respiratoires doivent de protéger les voies respiratoires, car l’EDJ est très irritante.

Attention aux mauvaises pratiques (lavage des légumes, du corps des animaux… avec la Javel) et intoxication : https://www.anses.fr/fr/content/covid-19-attention-aux-intoxications-liées-à-la-désinfection-et-aux-autres-situations-à

Au retour des courses, retirer les emballages, nettoyer avec de l’essuie-tout humide avant de ranger. Ce qui ne va pas au frais peut être laissé 3h à l’extérieur avant d’être rangé.

  • MONOXYDE DE CARBONE: attention si :
    • manque d’aération,
    • mauvais fonctionnement des appareils de chauffage à combustion, d’appoint…,
    • mauvais fonctionnement du système de ventilation.

Ainsi, la QAI = réduction des sources + renouvellement air

Murielle Gendron en consultation. Mutualité Française Centre-Val de Loire. Ne pas reproduire.