fbpx

Semaine d’information de la santé mentale en Indre-et-Loire : Culture, société et santé mentale

A l’occasion de la Semaine d’information sur la santé mentale (SISM), l’Union nationale des familles de malades psychiques d’Indre-et-Loire (UNAFAM 37), le Groupe d’entraide mutuelle (Gem) et la Mutualité française Centre, organisent une rencontre santé sur le thème « Cultures, société et santé mentale : comprendre et agir » mercredi 14 mars 2012 au Centre de vie du Sanitas, à Tours. Cet évènement est soutenu par le Conseil général d’Indre-et-Loire, la Fédération Régionale des Acteurs en Promotion de la Santé du Centre (FRAPS) et la Ville de Tours.

On estime qu’au moins 1% de la population souffre d’une maladie psychique et qu’une personne sur trois se trouve, au moins une fois au cours de sa vie, en sérieuse souffrance psychique. Les pathologies psychiques sont variées, parfois difficilement identifiables et peu prévisibles, et presque toujours très douloureuses pour la personne et son entourage.

« Culture, société et santé mentale » :

En 2012, la 23e Semaine d’Information sur la Santé Mentale (SISM) aura pour thème « Culture, société et santé mentale ». Ces dernières décennies, la société française s’est enrichie d’une diversité de nationalités, d’origines, de traditions et de cultures. Dans le même temps, les inégalités sociales ont augmenté, en particulier dans le domaine de la santé. Cette situation expliquerait en partie une tendance de notre société au repli identitaire, à l’augmentation de l’intolérance face à la différence, et à la mise à l’épreuve de notre modèle de solidarité.
Aujourd’hui on peut se demander si notre société évolue dans le sens d’une meilleure intégration des personnes « différentes », par leur culture, leurs traditions, leurs croyances, ou leur santé mentale. La réponse collective aux problèmes de santé mentale dépend grandement de la société dans laquelle elle se développe. Les professionnels de santé doivent donc prendre en compte dans leurs pratiques la diversité culturelle, c’est-à-dire des conceptions variées de l’individu, de la famille, de l’autonomie et de la solidarité. De plus, la nouvelle loi sur les soins psychiatriques qui renforce les droits des patients, mais contient aussi des aspects qui font débat au sein de notre société, va changer les pratiques soignantes.

Programme de la journée :

10 h – 12 h : Conférence-débat : « La santé mentale est-elle universelle ? »
– Cultures, pays et pratiques de soins
– Applications de l’ethnopsychiatrie
Intervenante :
• Annick DOLEDEC, psychologue et co-thérapeute au Centre Georges Devereux.

De 14 h – 16 h 30 :
– Comment prendre en compte les différences culturelles au sein des pratiques professionnelles ?
– Comment promouvoir ce qui rassemble l’accompagnement, le rétablissement et l’acceptation des différences ?
Intervenants :
• Thiédel CAMARA, vice-président de l’association « Migration Santé »
• Faustine DROUIN, Infirmière, Hôpital de jour « La Chevallerie »
• Imad SALEH, Président Association Formation Culture pour Migrants