fbpx

Bien voir pour bien vieillir: Trois journées de dépistage et une conférence-débat à Romorantin

Dans le cadre du programme coordonné de la conférence des financeurs de la perte d’autonomie des personnes âgées du Loir-et-Cher et en partenariat avec la Ville de Romorantin-Lanthenay, la Mutualité Française Centre-Val de Loire (MFCVL) organise trois journées destinées aux personnes de 60 ans et plus, dédiées à la santé visuelle et plus particulièrement au glaucome : les 1er, 2 et 3 octobre 2019 de 9 h à 17 h (interruption de 12 h 30 à 13 h 30) à la Fabrique Normant, Avenue Saint Exupéry à Romorantin-Lanthenay .
Une conférence-débat « Bien voir pour bien vieillir » animée par le docteur Aude DANAN, ophtalmologue, viendra conclure la journée du mardi 1er octobre 2019 à partir de 17 h. Elle se tiendra à l’auditorium Joseph Gaveau, La Fabrique Normant, Avenue Saint Exupéry à Romorantin-Lanthenay

Lutter contre les inégalités territoriales de santé, une mission prioritaire

La MFCVL, premier acteur de santé privé en région Centre-Val de Loire intervient prioritairement sur des territoires où l’accès aux soins est le plus réduit. Elle anime ainsi des bassins de vie importants fortement touchés par la désertification médicale. Dans le cadre de ses actions de prévention en santé visuelle, elle a déjà déployé le dispositif « Bien voir pour bien vieillir » à Vierzon en 2017, ainsi qu’à Loches et Chinon en 2018.

Les troubles de la vision liés à l’âge, un enjeu important pour le « bien-vieillir »

En région Centre-Val de Loire, près de 29 000 personnes présentent une déficience visuelle majeure et 15 000 sont âgées de plus de 65 ans. Les conséquences sur la perte d’autonomie progressive et le risque de repli sur soi sont réels. Quelles solutions leur apporte-t-on pour maintenir leur autonomie ? En France, 2/3 des personnes malvoyantes ont plus de 60 ans. Les causes de la déficience visuelle sont nombreuses : maladie ophtalmologiques (cataracte, DMLA, glaucome), maladies générales (diabète, sclérose en plaques, Parkinson…), accidents vasculaires avec lésion cérébrale. Elles peuvent se manifester dès la naissance ou être acquises au cours de la vie. Chez les seniors, une déficience visuelle grave est diagnostiquée dans 1/3 des cas. Par ailleurs, 27 % d’entre eux portent une correction inadéquate. Le domaine de la réadaptation visuelle reste encore méconnu. Il se développe réellement depuis une vingtaine d’années en France et apporte des solutions concrètes grâce à une approche pluridisciplinaire au sein de laquelle les attentes du patient et l’écoute sont au cœur du parcours proposé.

Informer et prévenir : un programme adapté aux besoins de chacun

Ce dispositif complet a un objectif simple. Il s’agit d’informer les personnes de plus de 60 ans autour de la thématique « santé visuelle ». Durant ces trois journées, un dépistage gratuit des facteurs de risque du glaucome, de la DMLA, et des rétinopathies sera proposé. Des mesures de la tension et de la glycémie seront également possibles ainsi que la réalisation d’un bilan visuel complet. Ce dispositif permettra enfin aux participants de mieux connaître les ressources locales en matière de vision et les aides techniques existantes afin d’améliorer leur santé et leur confort visuel. En agissant ainsi sur le bassin de vie de Romorantin-Lanthenay, la Mutualité Française-Centre Val de Loire anime un territoire de plus de 17 000 habitants. Des créneaux horaires spécifiques seront réservés aux résidents d’EHPAD.

Inscriptions conseillées auprès de Morgane BELEN au 06 33 82 60 44 ou morgane.belen@murec.fr
Vous pouvez vous inscrire le jour même pour réaliser le bilan visuel, interprété par un ophtalmologue.

Si vous souhaitez consulter l'intégralité du dossier de presse

Cliquez ci-dessous